Forum de l’article

Enthousiasme suspect de la gauche française pour Syriza

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Enthousiasme suspect de la gauche française pour Syriza
jl Pamart - le 26 janvier 2015

Bonjour

Bien entendu, se soustraire aux remboursements de dettes est "misérable". Dans ce cas, arrêtons de mettre les entreprises en "cessation de paiement" et arrêtons de donner la possibilité aux particuliers particulièrement endettés de diminuer leurs dettes (dossiers de sûrendettements).

Ce qui ne va pas dans ce genre de raisonnement : les responsables ne sont pas habituellement les payeurs et je ne vois pas pourquoi cela serait le peuple grec (et les générations suivantes) qui payeraient pour les lâchetés de ses dirigeants.

Le crédit est-il un outil au service du développement ?

Cordialement