Forum de l’article

Répartition de charge et mandataire applicatif

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Répartition de charge et mandataire applicatif
Jean KOTT - le 27 septembre 2017

Fort intéressant !!
Internet a pris le pouvoir et éliminé ses concurrents sur un argument essentiel qui était que l’intelligence ne devait pas être dans le réseau mais dans les points terminaux. On s’aperçoit avec le temps que le réseau a aussi besoin d’intelligence et que les gens qui avaient conçu TRANSPAC n’avaient pas tout à fait tort dans la vision d’un réseau un peu plus sécuritaire.

Répartition de charge et mandataire applicatif
Laurent Bloch - le 27 septembre 2017

L’Internet a été conçu ab ovo pour ne pas avoir de dispositifs de sécurité, d’où la nécessité, aujourd’hui, de lui adjoindre des dispositifs extérieurs. Cela dit :

- parmi les dispositifs de sécurité ajoutés, les mandataires applicatifs et répartiteurs de charge tels que HAProxy décrit ici sont plutôt ce qui se fait de mieux (sans résoudre pour autant tous les problèmes, évidemment) ;

- l’intelligence aux extrémités reste, avec les datagrammes, une idée géniale, sans quoi l’Internet n’aurait pas connu un tel essor. J’ai fait du X25/X400, j’ai vu.