Forum de l’article

Artificial Intelligence : A Guide for Thinking Humans

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Artificial Intelligence : A Guide for Thinking Humans
Jean Rohmer - le 1er juillet 2020

Ce qui est incompréhensible, c’est que l’on passe son temps aujourd’hui à expliquer que l’IA "moderne" connexionniste est incapable de traiter des petits exemples de traitement symbolique de l’information, tout en disant que l’IA ancienne "symbolique" des années 80 a échoué, plutôt que de dire "remettons-nous à travailler sur l"IA symbolique" avec les machines d’aujourd’hui quelques puissances de 10 fois plus puissante que celle des années 80. Faire du traitement / raisonnement / induction symbolique avec 10000 GPU tournant pendant 3 semaines, ça doit tout de même ouvrit d’autres perspectives que programmer un VAX !

Artificial Intelligence : A Guide for Thinking Humans
Laurent Bloch - le 1er juillet 2020

Merci du message ! Depuis un demi-siècle, chaque nouvelle épidémie d’IA démarre sous la même invocation : « Les tentatives précédentes échouaient faute de moyens de calcul suffisants, mais maintenant avec les progrès de la technique on va y arriver. » Et depuis un demi-siècle ces promesses ne sont pas tenues. La raison des échecs successifs est ailleurs.

La compréhension humaine de tel ou tel phénomène ne repose pas entièrement sur un modèle causal. Interviennent la conscience, et le sens. Les choses ont pour nous un sens parce que nous avons un corps, parce que nous avons eu des parents, parce que nous avons connu la douleur et le plaisir.

Dreyfus, plus philosophe, et Melanie Mitchell, plus mathématicienne, à près de 50 ans de distance, aboutissent à des conclusions étonnamment similaires, par des raisonnements également proches. 100 000 GPU n’y pourront rien. Heureusement d’ailleurs, parce que sinon la justification d’une espèce humaine à la surface de la terre deviendrait problématique en regard des dégâts qu’elle engendre.

Artificial Intelligence : A Guide for Thinking Humans
Jean Rohmer - le 1er juillet 2020

Une petite remarque humoristique -ou sérieuse ?- : "les chercheurs en informatique ne vont tout de même pas passer leur temps à écrire des compilateurs Python ou des bases de données NoSQL !"

Artificial Intelligence : A Guide for Thinking Humans
Laurent Bloch - le 1er juillet 2020

Ah s’ils réussissent à écrire un compilateur Python, un vrai, ce sera vraiment un résultat de recherche méritoire !