Poster un nouveau message
En réponse à :
Les deux surmoi de Walter Benjamin : la mort au bout du chemin
par Laurent Bloch
le lundi 18 novembre 2013

Walter Benjamin
À mes yeux, Walter Benjamin est avant tout l’auteur merveilleux de Sens unique (Einbahnstraße), qui s’ouvre sur une des plus belles dédicaces de l’histoire de la littérature :
Cette rue s’appelle RUE ASJA LACIS du nom de celle qui en fut l’ingénieur et la perça dans l’auteur.
Ce texte est généralement publié avec Enfance berlinoise. Son Baudelaire est aussi une gemme ; j’ai hérité d’une ancienne édition des œuvres de Baudelaire dans la Pléiade, pour laquelle Benjamin a rédigé certaines (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)