Aller au cinéma par temps de confinement
Article mis en ligne le 1er avril 2020
dernière modification le 9 mai 2020

par Laurent Bloch

En ces temps de confinement le cinéma nous manque. Heureusement les écrans de télévision se sont bien améliorés depuis quelques années, ce n’est qu’un pis aller mais mieux que rien. Le meilleur catalogue à notre goût est celui de LaCinetek, accessible depuis la box si on est chez Free (les autres FAI j’ignore, mais cela doit marcher). Il y a aussi pas mal de choses sur Arte.

Petite sélection (non exhaustive) sur LaCinetek :

Boris Barnet, La jeune fille au carton à chapeaux

Robert Bresson, presque tout

Marguerite Duras, Aurélia Steiner

John Ford, Frontière chinoise

Samuel Fuller, Police Spéciale (Naked Kiss)

Jean-Luc Godard, pas mal de fims

Alain Guiraudie, Du soleil pour les gueux

Otar Iosseliani, Il était une fois un merle chanteur (1h 22)

Shōhei Imamura, L’Évaporation de l’homme

Benoît Jacquot, Les Enfants du placard

La Fille seule

Jim Jarmusch, presque tout

Mikhaïl Kalatozov, Quand passent les cigognes

Philippe Garrel, Liberté la nuit

J’entends plus la guitare

Fritz Lang, Les Bourreaux meurent aussi

Robert Montgomery, La Dame du lac

Friedrich Wilhelm Murnau, Tabou

Mikio Naruse, Le Grondement de la montagne

Marcel Ophüls, Le Chagrin et la Pitié

Gérard Oury, Les Aventures de Rabbi Jacob

Yasujirō Ozu, Gosses de Tokyo

Jacques Panijel, Octobre à Paris

Maurice Pialat, L’Enfance nue

Gillo Pontecorvo, La Bataille d’Alger

Satyajit Ray, Charulata

Jacques Rivette, La Religieuse

Roberto Rossellini, Stromboli

Kaneto Shindô, L’Île Nue

Victor Sjöström, Le Vent

Jean-François Stévenin, Passe-montagne

Hans-Jürgen Syberberg, Hitler, un film d’Allemagne

Andreï Tarkovski, L’Enfance d’Ivan

Sandrine Veysset, Y aura-t-il de la neige à Noël ?

Jean Vigo, L’Atalante

Raoul Walsh, La Fille du désert (Colorado Territory)