Poster un nouveau message
En réponse à :
It Must Be Heaven
par Laurent Bloch
le jeudi 5 décembre 2019

En voyant It Must Be Heaven, du cinéaste palestinien Elia Suleiman, il y avait longtemps que je n’avais pas autant ri au cinéma, et pourtant son sujet n’a rien de drôle, il est même tragique. Mais Suleiman déploie un humour mélancolique, une frivolité grave, une révolte si profonde qu’elle semble calme. Pour paraphraser Sartre dans sa préface à Mallarmé, « sa violence [...] est si entière et si désespérée qu’elle se change en calme idée de violence ». Rien ne l’exprime mieux qu’une réplique d’un protagoniste (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)