Forum de l’article

Kraus et Proust, Bouveresse et Piperno

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Kraus et Proust, Bouveresse et Piperno
David Vandermeulen - le 9 décembre 2007

Bonjour,
Je découvre votre site et me permets un petit commentaire. Je vous suis parfaitement sur vos appréciations quant aux travaux que J. Bouveresse a consacré récemment au jüdische selbsthass présumé de Kraus. Ceci étant dit, je pense qu’une certaine haine de soi juive a réellement existé, à Vienne tout particulièrement, et certainement chez Weininger (d’ailleurs, J. Bouveresse en convient lui même, il l’a affirmé plusieurs fois). Aussi, les travaux que Jacques Le Rider a consacré à la question ne sont pas inintéressants. Le cas de Rathenau est également très intéressant à étudier (mais là, les textes français sont plus rares) : ses relations avec le raciste Schwaner, par exemple, sont assez stupéfiants, tous deux défendaient l’idée de diffuser un antisémitisme qui pousserait les derniers juifs récalcitrants à s’intégrer dans la société allemande, c’est dans ce sens que Rathenau finançait secrètement le journal antisémite de Schwaner.
Tout cela ne se partage pas très facilement dans un commentaire de blog, bien entendu. Ce n’est certes pas un endroit très approprié pour parler de ces questions douloureuses.
Vôtre