Forum de l’article

Richesse : en stock ou en flux ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
Qui sont les coupables ?
Michel R. - le 23 juillet 2014

Bonjour,

Merci pour ce blog dans lequel je trouve souvent des informations réjouissantes.

Mais quelle déception à la fin de ce billet, qui se termine par une charge contre les faibles (ici en l’occurrence des fonctionnaires), alors que j’espérais une attaque contre les forts (les 1% les plus riches). Cette partie de la population mondiale se comporte comme des prédateurs, et instrumentalise toute la société (éducation, justice, défense, monde politique) pour assurer sa survie, et parvient en définitive à cacher l’arbre en divisant la grande masse pour mieux régner : nous (les faibles) passons notre temps à nous désigner les uns et les autres comme les coupables (immigrants, titulaires d’"avantages" sociaux, fonctionnaires...), pendant que les forts rient de leur bon coup.

Cordialement,

Michel R.

Qui sont les coupables ?
Laurent Bloch - le 23 juillet 2014

Merci pour votre contribution. D’accord, les 1% de super-riches sont les accapareurs, mais parmi « ceux du milieu » il y a des non-riches mais privilégiés, les salariés « à statut », dont les avantages réels contribuent à fermer le marché du travail aux « sans statut » qui sont les vraies victimes. Le blocage du Ministère des Finances, de la Banque de France, d’Orange par des syndicats omnipotents empêche réellement les intérimaires, saisonniers et autres vrais parias de notre société d’accéder à un emploi décent.